Il s’est perdu en chemin

Voilà qu’il retrouve ses pas

 

20150223_154225Un mal sans nom l’engourdit

Voilà qu’il reprend ses sens

 

Tant mieux, tant pis, c'est ainsi

 

Lui qui fut toujours malade

Il recouvre la santé

 

Lui, aveugle à la beauté

C’est la clarté qui renaît

 

Tant mieux, tant pis, c'est ainsi

 

Aujourd’hui, mon père est mort

Pourtant jamais, non, jamais

Il ne fut aussi vivant

Tant mieux pour lui, c'est ainsi

Et puis pour moi, c'est tant pis !