Issue d’un tronc mort et moussu

P’tite abeille esseulée zozote

Au vent zéphyr, aux airs azur

Heureuse de ses zigzags osés

Entre azeroles et azalées

 

Elle vrombit de ses quat’z’ailes

rucher_530Tous azimuts de fruits en fleurs

Amassant sans arrêt des ors

Doux et sucrés, goûteux, pégueux

Les stockant dans son nid poisseux

 

Construit sur un bois résineux

Elle chérit son gîte aux trésors

Au ras du gazon les admire

En désirant de plus en plus

Or, désormais ses joyaux pèsent

Juste un zeste en trop et zou ! zut !

La maison chute et l'écraZbouille !

 

Bref, il en résulte un gaz bleu

Sentant comme un pet d’ours mielleux...

 

Commentaire de l'auteur : du zénith au nadir en quelques mots... JL