Chaque battement de mon coeur

Est un point sur le cercle de vie

Je n'ai jamais été autre chose que ce rythme

Je n'ai jamais été aussi jeune qu'aujourd'hui

Tout est donné dans ce coup de sang

Tout est pris dans cette pulsation

Les moments s'accumulent, formant un tout

       Les moments s'accumulent, formant un tout

Mais ce qui paraît chaîne n'est que chaos de temps.

life_strong_friends_ribbons_circle_34690490

Dès ma naissance, je SUIS le cercle

Le cercle qui m'encercle

J'en ferai le tour une fois de plus,

Caressant sa courbe, sa forme voluptueuse

Qui me fait jouir et qui me tue.

       Qui me fait jouir et qui me tue.

Oh ! laisse-moi me coucher sur cette hanche

Pour me nourrir de tous ces temps égaux

Si courts, si légers et si beaux

Même ceux qui font mal,

Surtout ceux qui font mal.

Je dis "tu" mais ce "tu" est si proche,

Si proche qu'il vit en moi,

Au creux de ce foetus que j'étais et que je serai.

Je cours tant, pourtant, JE reste sur place.

Jamais je n'ai bougé d'un iota,

Jamais je ne fus autre que ce jet.

Jamais, même mort,

Jamais, surtout mort.

Oui, car la mort n'est qu'un mot,

Un masque de clown terrible

Qu'on ne porte que pour se faire peur.

Arrache ce masque, et tu verras de tes yeux nus

Arrache-le et tu verras

L'horizon qui se courbe vers l'infini,

       L'horizon qui se courbe vers l'infini,

L'indéfini et le vivant !