06 octobre 2012

La porte

depuis l’aube des tempsils gardaient la porte du temple la lourde porte de la Haute Demeureils en avaient les clefset passées quelques mises à l’épreuveils laissaient passer les enfantsnos pères bienveillants nous laissaient entrerentrer dans la lumièrela douce lumière de la Haute Demeurela demeure des coeurs d’enfant nous étions alors si reconnaissantssi reconnaissants que nous en avions les larmes aux yeux ce jour-là   nous les avons appelés maîtres   les maîtres nous guidaientles maîtres étaient bonsles maîtres... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 octobre 2012

A l'église des regards brisés

A l'église des Regards Brisés le silence est la clef de voûte chaque pierre est isolée mais l'équilibre insonore les fait tenir debout       Commentaire de l'auteur : La cathédrale St Just de Narbonne : de lourdes pierres muettes qui parviennent à se faire entendre...
Posté par lezurc à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2012

Une plage...

    une plage...   ça et là quelques châteaux   l'enfant édifiait le sien avec ses tours, ses remparts et ses douves et avec patience et avec amour   il ne fallut qu'une seconde pour qu'un paquet d'eau ne s'écrase pour qu'un paquet d'eau ne l'emporte et laisse dans son sillon les quelques milliards de grains d'une plage...   Commentaire de l'auteur : Notre vie ne se résume-t-elle pas à ce jeu ? L'important, c'est de s'impliquer dans le jeu, de donner le meilleur de soi. L'illusion,... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2012

Ode à MilefO

  des bibelots de buro  le plus bododu bouddha de bois rigolodu hot de sa bonté rebondiemate  l’oeil goguenard  nos biduleriesair-bag o menton  bide arronditoujours bidonné  jamais groggybesace de guingois  un brin clodotous sont badods des rires à gogo   ô gras grelots sonores tombant bas !ô gaîté dévergondée de poids !   Commentaire de l'auteur : Milefo, (ou Maitreya) c'est la Bouddha du futur, celui qui engloutit dans son ventre toute la bêtise du monde. Cette statuette... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2012

pHare

pHare tour immobile au milieu de la mer et des lames d’amer     pHare corne inaudible au-delà du brouillard qui déchire son voile   pHare flamme impassible sur laquelle les flots se brisent en fleurs blanches   Phare_version_audio_1_ Commentaire de l'auteur : Je ne veux rien d'autre qu'être ma propre lumière. L.
Posté par lezurc à 06:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2012

à ma fenêtre

voilà qu’il pleut à ma fenêtre en filets sonores il tombe des cordes de mots au moindre souffle de ma bouche ils s’entrechoquent et résonnent ils s’entrelacent et font des nœuds en mille cliquetis de cordes infinies rideau de perles à ma fenêtre perles de rosée sur toile d’araignée linceul ocellé de mon regard il suffira pourtant d’un geste pour le relever et se perdre au-delà   Commentaire de l'auteur : Pourquoi ne pas chercher à voir au-delà des mots et des concepts ? Soulève le rideau et laisse... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2012

Page blanche

    sur l’espace vide mais prégnant de possible les pensées affleurent affluent se chevauchent et laissent entendre       son lumineux silence     Commentaire de l'auteur : La beauté de toute chose est dans le potentiel de l'incréé. L.
Posté par lezurc à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2012

à la campagne

à la campagne   une gare tranquille où rien ne bougeait     jamais sur le très vieux quai un banc de bois où personne ne s’asseyait entre les traverses quelques herbes folles qui poussaient     timides et sans bruit   puis voilà qu’un train passait un lourd convoi de fer strident un défilé de vitres sales où se collaient de longs visages où se collaient de longs visages   ainsi était passé le train sans ralentir ni s’arrêter   mais à quoi bon ? personne... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 octobre 2012

Café

à travers les carreaux d'un matin blafard son regard se perdait vers les arbres nus il guettait sa présence     les sens en éveil   sans avoir une idée     elle poussa la porte ses pas sur le parquet firent des craquements ils s'étaient retrouvés l'espace d'un café     Commentaire de l'auteur : On ne peut se trouver (ou se REtrouver) que dans le vaste espace du silence.
Posté par lezurc à 04:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 septembre 2012

9 photos ratées !

              Photo n.1 chapeaux et souliers au vestibuleil n’est que 10 heures à la pendulepetit bout de femme part en balladeson coeur riquiqui bat la chamademanteau rouge  bonnet bleu  c’est parti !pas pressés sous l’automne enjaunicoups de pied  pluie de feuillage à seauxrire en chutes  trois... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,