05 mars 2017

Il avait trop vécu

Il avait les yeux cernés, deux nœuds de bois sur un vieux tronc deux creux prophétisant sa mort   au fond des tourbillons ligneux ses pois de lapis-lazulis éteignaient lentement leurs feux   Il avait vu tant de choses ! flot d’images vif et constant qu’il aurait bien pu s’y noyer   ou bien se laisser emporter —      léger —  sans douleur ni plaisir curieux de connaître la fuite   Il avait franchi la vie en crue, indomptable et féroce éclaboussante de beauté ... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 janvier 2016

La roue

Au-delà de l’enclos et des fils barbelés je vois passer les gueux aujourd’hui je voudrais tout lâcher, sans regret tout lâcher pour marcher avec eux, dans la boue, sous la pluie pour être né moujik, être d’un autre sang un enfant insouciant sans histoire à traîner insecte insignifiant libéré du symbole les colosses de pierre ont mordu la poussière les bulbes des palais ne sont que fleurs d’herbier j’ai 13 ans et le monde s’est tu j’ai 13 ans et mon soleil fougueux s’éteint de n’avoir plus de ciel à traverser nous voici... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 05:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 avril 2015

Aussi désolé que le monde

    Ce poème avait déjà été publié sur ce blog le 21 janvier 2013. Aujourd'hui, il est malheureusement au coeur de l'actualité, voilà pourquoi j'ai décidé de le republier. Trouvons ensemble la voie vers un monde meilleur ! JL. désolé désolé  ma fille  de t’avoir emmenée de t’avoir embarquée sur ce rafiot pourri de t’avoir condamnée à nourrir les poissons   j’avais pourtant rêvé de te montrer les prés d’Europe les prés si loin, les prés si beaux, les prés si verts j’avais pourtant... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2014

La transverbération de Ste Thérèse

Dès qu’elle se présente à nous, c’est d’abord la douleur qui nous vient à l’esprit. La tête rejetée en arrière, les lèvres entrouvertes laissant échapper un râle, les yeux clos, les traits crispés, le drapé du voile qui donne l’impression d’avoir été déchiqueté par les crocs de quelque bête monstrueuse. Puis, au bout de quelques secondes d’observation rapprochée, une espèce de doute s’instille en nous. Au-dessus du corps décharné de l’agonisante se dresse celui potelet d’un chérubin rayonnant d’éxubérance : tandis que sa... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 03:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mai 2013

PaPi PaPillon

ta petite fille t’appelait PaPi PaPillon mais tu n’étais pour moi qu’un insecte épinglé au fond d’une boîte qu’une feue chenille à jamais chrysalide   j’ai longtemps cherché ce que tu faisais là cherché le nom du chasseur à filet et même le champ où il t’avait fauché   ta petite fille t’appelait PaPi PaPillon mais tu n’étais pour moi qu’une douleur figée à la racine de ma carapace qu’une ombre jetée à ma figure d’argile   j’ai longtemps feint de vouloir l’extirper feint de l’étrangler feint de l’avoir... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 avril 2013

Pays de ma douleur

  ma douleur est un pays invisible à vos yeux pays sans carte ni frontière pays sans hymne ni drapeau et pourtant si grand qu’on ne peut le quitter et pourtant si beau qu’on ne peut le trahir   ma douleur est partout mais personne ne la sent elle est l’amer de mes sourires doux elle est le chant de mes silences las elle est la mer qui s’est un jour tarie elle est le champ qui n’a jamais verdi et pourtant si belle qu’on ne saurait vivre sans et pourtant si lourde qu’on ne peut vivre avec   ma douleur est... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2012

Gribouillon d'enfant

  tu étais l’enfant aux ailes de fer tu n’allais ni très haut ni très loin t’aurais bien aimé te dissiper dans l’air t’aurais bien voulu te rouler dans les foins   tu étais l’enfant cloué sur terre tu criais ta douleur dans les coins j’aurais bien aimé te dire de pas t’en faire j’aurais bien voulu te mentir plus ou moins   tu étais l’enfant au coeur de verre coloriant des feuilles de papier blanc t’aurais bien aimé te dessiner un père t’aurais bien voulu qu’il t’emporte en volant   tu n’étais... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,