Rejoignez aussi mon réseau sur LINKEDIN : Jean Ferrandi 费汉迪

Jean Lezurc   جان لوزيرك 

 

Merci à M. Joël Bellassen pour cette belle rencontre du 5 juillet 2018 !

 

IMG_20180705_200916_1_

 

Actu 2018 !    Une nouvelle aventure littéraire commence...

 "Je suis impressionnée. On est vraiment dans la tête de Lucien, on voit vivre tous le personnages, ton écriture est super fluide, pleine d'images, de surprises, on retrouve l'humour et on est souvent ému... C'est très beau! Il faut vite continuer et publier ton roman !"

Marie-Jo de Beijing - mars 2016

 

Qui sont ces deux personnages ? Mangeraient-ils le fruit défendu ?Le 9 novembre 1989, le Mur de Berlin entraîne tout le Bloc communiste dans sa chute. En Occident, c’est l’euphorie : le triomphe du capitalisme est total et certains clament déjà la fin de l’Histoire.

Le même jour, Lucien, 20 ans, étudiant doué d’une mémoire absolue, contempteur de l’humanité et esthète à ses heures, se fait du bien avec la main et croit entendre l’Univers lui parler.

Lui qui se plaît à s’imaginer voleur, meurtrier, terroriste, se convainc que la seule clé qui le délivrera de la prison des souvenirs se trouve à l’Est, toujours plus à l’Est…

Lucien saura-t-il saisir sa chance pour s’engager, enfin, sur les sentiers heureux du temps présent ?

 

 

Basée sur des faits réels, cette histoire d’amour baroque vous emmènera dans l’ex-Union Soviétique et dans la Chine des années 90, deux pays aux antipodes du terrible ennui qui s'est abattu sur la jeunesse de France.

Nos destins sont façonnés par les Dieux que nous nous sommes choisis. « Quisque suos patimur manes »  - Virgile

 

 

! مكتوب

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voilà, je me suis lancé dans l'écriture ! Mon premier roman s'intitule "Graine de Métis". Je m'étais donné un an pour l'achever. J'ai débuté fin août 2012 et je l'ai terminé en août 2013 ! Aujourd'hui, les Editions Persée publient mon rejeton de papier. Lisez vite les commentaires des lecteurs ci-dessous ! 

Allons-nous bientôt nous retrouver en librairie ? A suivre...

 

IMG_4482

 

 

*Retrouvez-moi sur Youtube  !

 Jean Lezurc présente son livre :                                          

 

 

    

 

Lezurc au Bookworm

 

C'est l'histoire d'une vie entre la France et la Chine. C'est l'histoire d'un père qui écrit à sa fille. C'est l'histoire d'un enfant en quête d'ailleurs et d'une jeune fille qui en est l'incarnation. C'est l'histoire de leur rencontre et de leur séparation. C'est l'histoire de deux cheminements et d'une métamorphose...

"Quand, vers l’âge de 3 ou 4 ans, je t’ai demandé si tu pensais être Française ou Chinoise, tu m’as répondu en haussant légèrement la voix, comme pour me réveiller de ma torpeur : « Moi, c’est moi. Leyen, quoi ! ». Que pouvais-tu répondre d’autre ? Alors que tous les enfants sont des métis, les adultes s’efforcent de les convaincre qu’ils n’en sont pas".

griffenoire 

*Retrouvez les divers articles de presse 2013,  2014  et 2015 à la rubrique "Pages : "articles de presse"! 

 

IMG_4848Et voilà les premiers exemplaires dès à présent disponibles en librairie ! (sur commande pour la version papier ou sur le web en version numérique ePub et PDF ! )

 Retrouvez toutes les photos de "Graine de Métis" dans l'album photos intitulé "En librairie" JL.

 

 

 

Graine de Métis est un roman-témoignage sur une époque plongée dans la confusion : la nôtre. C’est aussi l’histoire d’un père qui a décidé d’écrire à sa fille métisse, aujourd’hui âgée de 17 ans, pour lui faire comprendre qui elle est vraiment.

A travers le récit autobiographique et souvent humoristique de Jean Lezurc — un Français qui s’est expatrié en Chine en l’an 2000 — nous découvrons les difficultés mais aussi les joies qu’il y a à vouloir vivre entre deux cultures si éloignées l’une de l’autre. Nous suivons ainsi les péripéties d’une famille franco-chinoise confrontée aux difficultés économiques, aux soubresauts politiques et aux multiples défis du vivre-ensemble que le nouveau siècle impose à tous. Et s’il est vrai que l’on peut facilement perdre pied dans une Chine où le quotidien est souvent brutal, on peut toujours opter pour la métamorphose ; celle qui amalgame les apports extérieurs au substrat de son terroir d’origine.

Si Jean Lezurc a délibérément choisi de quitter une France en panne, une France où nombreux sont ceux qui succombent aux sirènes du repli identitaire, c’est qu’il a toujours pensé qu’il y avait une autre voie possible qui lui permettrait de trouver sa voix dans le concert du monde : celle du métissage assumé et même revendiqué. Pour le narrateur de Graine de Métis, la force de vivre dans le village global ne saurait en effet provenir d'un sentiment identitaire passéiste et borné ; au contraire, elle ne peut être puisée qu'à la source d’une métissité qui s’invente jour après jour.

C'est bien là le message que Jean Lezurc a souhaité transmettre à sa fille aînée avant qu’elle ne s’envole au-delà des murailles les plus hautes, celles que nous avons tous dans la tête.

 

Retrouvez les avis des lecteurs sur la PAGE : "Commentaires des lecteurs ! " 

IMG_4971

1 commentaire d'avant lecture de Françoise C. à Paris :

"Les informations que j'ai pu lire ou voir sur l'ouvrage sont comparables pour moi à la lecture de la carte dans un grand restaurant. J'ai les papilles de la lecture qui s'agitent, je crois que j'aurai plaisir à déguster peut-être même à dévorer votre ouvrage. Les pages lues lors de la présentation au Bookworm sont autant d’amuse-gueules qui mettent l’eau à la bouche." On attend avec impatience son commentaire d'après lecture ! : )

 

Quelques extraits...

 

Grand merci à Joël Bellassen pour son commentaire :

J'ai sincèrement apprécié votre livre, pour sa sincérité, pour sa fraîcheur et je pense que vous avez de réels talents d'écrivain.

 * Grand merci à Raquel de Pékin pour son commentaire :

Una realidad cercana y lejana ; un contraste de culturas entre Oriente y Occidente, una herencia de lo que somos. Prosa agil y cuidada.

*Grand merci à "Frédéric de Narbonne" pour son commentaire :

Jean Lezurc est une graine plantée, par erreur, dans un pot narbonnais trop étroit. Une bourrasque l'a fait partir vers l'Asie pour permettre, à ceux, encore coincés dans le pot, de découvrir le reste du monde. Cette confrontation avec la Chine d'aujourd'hui, parfois parsemée d'incompréhension des usages locaux pour le lecteur, et de découvertes inattendues, fait que ce livre "Graines de métis" ressemble aux "Lettres Persannes" de Montesquieu. Mais dans ce recit que l'auteur adresse à sa fille, tout est bien réel, rien n'est fictif contrairement à Montesquieu.

 

Merci à vous. J'ai lu votre livre en deux jours et à certains passages, j'ai éclaté de rire et à d'autres je suis resté ému. Oui, comme vous, la Chine ne m'est indifférente: la spontanéité, la 
simplicité des gens. Oui j'aime cette Chine là!...

* j ai lu votre livre il y a quelques mois et il m a beaucoup touché. merci beaucoup de ce temoignage meme si il est parfois dur...

* Je trouve que tu as une belle écriture, qui coule comme l’eau claire et  chante comme le chant des cigales (en effet) ;-)

Quel plaisir et bonheur de lire ton roman !

C'est si toi ! Même si nous nous connaissons peu au final, je retrouve le Jean de mes 18 ans, discret, battant, avec une sacrée dose d'humour grinçant...