30 novembre 2012

Comment apprécier la poésie chinoise ?

Si je me propose ici d’exposer brièvement ma compréhension de la poésie chinoise — et en particulier celle de la dynastie Tang — ce n’est pas en tant qu’expert, je ne me le permettrais pas. Il s’agit ici tout simplement du regard d’un esthète qui a déjà passé plus de dix ans en Chine et qui connaît relativement bien la culture et la langue chinoises. ... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2012

Eclats d'ébène

   écoutez donc ce soir le chant de ma prière      dans une autre vie  renaître en Kirikou sentir du bout des doigts mes cheveux denses mes cheveux doux fredonner de mes lèvres au lustre incandescent la sombre mélopée rythmée de mes aïeux   écoutez donc ce soir l’écho de mon tam-tam au prochain rendez-vous revenir fils d’Afrique sentir sur mes traits obscurs des parfums solaires des éclats d’ébène suivre le regard intemporel des têtes de bois qui hurlent en silence la... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 06:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 novembre 2012

L'Univers est une oreille

U-nivers ! entonnoir fabuleux vibrant d’oscillations peau tendue  mille fois plus fine qu’une aile de cigale   tu résonnes des cris des nouveaux-nés        des soupirs des mourants des pleurs irraisonnés  des chagrins d’enfants seuls des détresses tranquilles  des amours restées tues des silences gênés  et des douleurs muettes des regards trahissant un appel éploré des pensées caressant un désir d’interdit   tu frémis aux yallas exaltés  aux... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2012

Tu monteras

tu monteras vers sa demeurece bel endroit calme et secretoù les abeilles épurent leur mielprès de la source aux sansonnets   tu graviras les monts aigussans passer par ces rues d’orgueilque traversent les troupeaux d’humainssous le joug des lumières en deuil   tu suivras les pas de l’enfant muetsans écouter ces voix aigriesqui déversent  sordides  leur plombsur les chants gais de ton esprit   et tu verras son mausoléece blanc granit au tendre éclatoù ton visage sans plus de peursur sa surface apparaîtra
Posté par lezurc à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2012

Désirs inassouvis

la chaleur de l’été  ils s’étaient découvertssur le lit d’innocence  ils n’avaient pas treize anspar les tuiles sussurait le chant gris des cigaleset des volets suintaient des airs gais de lavande   ses yeux mi-clos suivaient les reliefs du miragesa main flânait jusqu’au mont vénusienintimidé sarment vivide à fleur de peausans la cueillir  de la sentir il avait faim    le soleil témoin  leurs lèvres s’étaient goûtéescontre un vieil olivier  ils s’étaient appuyéset la garrigue houleuse sous... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2012

L'embrasement

il a suffi d’une étincelle le feu a pris dans mon chez moi crépitant, rampant et léchant mordant, sauvage,  à la beauté   soudain, l'esprit frais s’est levé et d’un regard l’a circonscrit et l’incendie de se tapir dans son nid gris, sous sa cendre   et des charbons incandescents je pensai bien qu’il renaîtrait on n’avait plus qu’à attendre, du ciel, des tonneaux d’eau glacée 7.11.12   Commentaire de l'auteur : Le feu qui brûle "en mon chez moi" n'est pas un simple feu de cheminée : c'est le feu... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 novembre 2012

L'amour rocher

goéland de passage perdu aux quatre vents d’un coup d’aile se niche au creux de ton cou où pousse un lit de mousse et de lichen soyeux tu es refuge tu es falaise tu es nid chaud accueillant généreuse les oiseaux fatigués   frêle coquillage que la marée emporte d’un soupir s’accroche à tes épaules couvertes d’un châle aux fleurs marines tu es asile tu es récif tu es corail accordant un abri aux Bernards et aux Jacques   pêcheur esseulé sous la menace des lames d’un geste s’allonge et t’enlace  tendre... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 novembre 2012

Septembre 2001 : un nouveau matin !

Nous nous étions installés à Yangqiao, un quartier plutôt ouvrier, à deux pas de la nouvelle annexe de l’Alliance Française et de la maternelle Qihang. A l’entrée de cette zone résidentielle se dressait un grand portique en fer décoré de guirlandes électriques qui affichait en large et au néon rouge les deux caractères désignant le lieu. Après être passé devant une guérite dans laquelle deux vigiles aussi maigres que des clous surveillaient les allées et venues des piétons et des voitures, on entrait véritablement dans le quartier de... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 novembre 2012

Pile de livres

                             ô livres  compagnons fidèles qui ouvrez vos pages  à mes inquisitions   qui m’attendez  sages      sans faire de réflexions        couchés sur la paillasse     empilés  tour de Pise/     ô livres  écrins des aires blanches      dont les... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2012

l'être aux yeux or

l’être aux yeux or se tient hors du temps jamais il n’a tué ni blessé — personne   l’être aux yeux or est né d’un bouton d’un bouton de fleur au creux de mon cœur   l’être aux yeux or a toujours été mais nul ne m’a vu jamais lui parler   l’être aux yeux or c'est du fond d'sa nuit qu’il attend le jour   mon tout dernier jour  1.11.12 Commentaire de l'auteur : l'être aux yeux d'or finira bien par apparaître. C'est une promesse qui nous a été faite. Il n'y a aucune raison d'avoir peur... [Lire la suite]
Posté par lezurc à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,